Biographie
Vadim Sher assis avec un café
Si la musique nous abandonne elle aussi, que deviendra notre monde ?
Nicolas Gogol

Après avoir reçu une formation musicale dans sa ville natale, Tallinn, la capitale d’Estonie, à l’heure soviétique, Vadim Sher a poursuivi ses études à l’École supérieure de musique Moussorgski à Saint-Pétersbourg. Depuis 1993 il vit et travaille en France. Il a étudié la musique de chambre à Paris avec Berry Hayward.

Il crée les parties musicales de nombreux spectacles de théâtre : entre autres Cabaret Citrouille et Varietà d’Achille Tonic, alias Shirley et Dino ; Le Kaddish d’après Cholem Aleïkhem et Les Serpents de Marie NDiaye, mis en scène par Youlia Zimina, Chez Marcel – Cabaret Proust et Don Juan de Bertolt Brecht, mis en scène par Jean-Michel Vier, La Ménagerie de verre de Tenessee Williams, mis en scène par Charlotte Rondelez (5 nominations aux Molières 2019), L’installation de la peur d’après Rui Zink, mis en scène par Alain Timàr (Festival d’Avignon Off 2022)… Il prend en charge la direction musicale d’acteurs auprès de metteurs en scène comme Matthias Langhoff ou Lisa Wurmser, participe à des concerts et enregistre deux disques avec Berry Hayward Consort et le Groupe vocal de Claire Caillard, donne des concerts de musique traditionnelle persane au sein de Darya Dadvar Trio et des projets personnels inspirés des traditions des Pays d’Europe de l’Est avec le violoniste Dimitri Artemenko.

Il est compositeur de musiques de films : entre autres Loin de Sunset boulevard de Igor Minaév (France – Russie, 2005 – médaille d’or pour la musique au Park City Film Music Festival, USA) ; Yarik de Proekt MY (Russie, 2006) ; La Fille et le fleuve d’Aurélia Georges (Festival de Cannes 2014, Sélection ACID) ; La robe bleue de Igor Minaév (Ukraine, 2015 – Semaine de la critique de la Berlinale 2016) ; Patrick Dewaere, mon père, mon héros de Alexandre Moix (France Télévisions, 2022 ; Festival de Cannes 2022, Sélection Cannes Classic).

Depuis 2007, il crée des ciné-concerts, plusieurs en co-composition avec Dimitri Artemenko : La Maison de la rue Troubnaïa de Boris Barnet (1er prix pour la création musicale au 4Film Festival à Bolzano, Italie), Florilège au fil des neiges et Rachmanimation (créé à la Philharmonie de Paris en 2016), autour de films d’animation russes, Paris qui dort de René Clair. La Jeune Fille au carton à chapeau est co-interprété avec la violoncelliste Marie Gremillard, Une page folle du réalisateur japonais Teinosuke Kinugasa est co-composé avec le guitariste François Lasserre (1er Prix du festival Rimusicazioni 2014 – Bolzano, Italie) et La Grève de Sergueï Eisenstein avec le guitariste Alvaro Bello.

Au festival d’Avignon off 2010, il est pianiste-arrangeur-compositeur du concert Escales de Vadim Piankov, avec lequel il enregistre l’album éponyme en 2012.

Il est pianiste-claviériste dans le Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns, arrangé par Albin de la Simone, en 2011 dans la mise en scène de Shirley & Dino au Théâtre des Champs-Élysées à Paris, recréé en 2018 au Théâtre National de Bretagne avec le texte et la mise en scène de Valérie Mréjen, en tournée pour la saison 2022/23. 

Sa collaboration avec Shirley & Dino continue avec Dino fait son crooner (2013), et avec une nouvelle création, Le Bal de Shirley & Dino, également en tournée depuis sa création en 2018.

En novembre 2016, à la demande de la Philharmonie de Paris, toujours en binôme avec Dimitri Artemenko, il crée un nouveau ciné-concert Rachmanimation, en tournée actuellement, parallèlement au spectacle musical Port-Danube avec le comédien Robert Bouvier. 

En 2021 il crée au Musée d’Orsay avec Valérie Mréjen un spectacle jeune public Le cinéma est né dans un chou qui allie ciné-concert, cirque contemporain et mini-conférence autour des trucages dans les débuts du cinéma.

Un album du duo Vadim Sher & Dimitri Artemenko, Passeport Nansen, est sorti en 2019 et en diffusion concert pour la saison 2022/23.